AMETHYSTE est un patron de trench d'Yvanne Soufflet tiré de son livre "Grain de couture pour homme et femme". C'était le 2ème livre après un livre de patrons enfant très marqué "Grain de couture". Là on retourne dans des choses plus classiques mais toutes raffinées. Ce patron de trench est décliné en deux versions : un modèle assez basique et un deuxième style redingotte plus travaillé.

Ma fille m'avait confié une jolie gabardine bleu-marine en me disant qu'elle ne se sentait pas capable de faire la redingotte mais qu'elle en crevait d'envie ! J'avoue que je n'ai pas voulu dire non mais que je n'étais pas emballée par un gros chantier de ce style. J'étais en pleine couture "été" reposante et là il allait falloir se creuser un peu les méninges sans doute !!!

Cécile m'avait recopié le patron. J'ai vérifié qu'il ne me manque aucune pièce mais pas les devants ...Pour le croisé de la redingotte il fallait ajouter 25 cm qu'elle n'avait pas ajouté ! Et moi j'ai coupé sans croisement....Il me restait du tissus mais j'ai décidé de faire un simple boutonnage comme le modèle de base. Ma version est donc un mix !

 

devant améthyste

 

En fait ce patron n'est pas extrêmement difficile mais ce qui m'a perturbé dans les explications c'est qu'à partir du modèle de base il faille aller ici et là pour la variante. Ca donne l' impression de travailler de façon brouillonne. Je dois dire qu'ayant cousu depuis du Yvanne elle a su remédier à celà !

J'ai aussi ajouté une petite ceinture entre haut et jupe car je trouvais le devant un peu juste en longueur. Cécile avait découpé un 36 mais ce patron taille plutôt petit  ! Pour la jupe les plis sont vraiment bien expliqués et tout tombe pil-poil...

 

Dos améthyste

 

Le vent a déplaçé mes plis ! Les 3 boutons sont là pour faire tenir un pli creux. C'est vrai qu'une photo sur la propriétaire aurait été plus probante mais elle n'est pas libre ...alors tant pis !

Le plus délicat dans un trench c'est tout de même la doublure. Surtout que là j'ai fait des modifs donc il a fallu adapter, ce que j'ai fait ! Je ne monte pas mes doublures comme c'est souvent expliqué sur les patrons. Je couds entièrement ma doublure puis je la plaque à l'intérieur manches comprises. Là je couds le pourtour mais je laisse le bas libre. Ca évite que la doublure tire en  bas ce qui est fort disgracieux . Pour les manches je retourne le bas de la manche vers l'exterieur. Je retrouve le bas de ma doublure. Je laisse toujours un peu de jeu et je couds le bas de la doublure à ma manche, le tour est joué. Voilà ce que ça donne :

 

Doublure améthyste

 

J'ai fait les même plis qu'à la jupe sauf le pli creux. Cécile aurait aimé un passepoil mais je n'en avais pas alors j'ai laissé tombé !

Voilà le gros chantier dont je vous ai parlé la semaine dernière, chantier que j'ai étalé sur 15 jours/3 semaines pour ne pas risquer l'overdose ! Je ne sais pas vous, mais moi il faut que j'ai envie de coudre, que je sois prête dans ma tête pour attaquer de la couture un peu compliquée...

Ici demain c'est brocante sur l'esplanade en face de chez moi ! Il y en a qui sont venus délimiter leur emplacement depuis mercredi !!! Je ne ferais pas la grasse matinée demain matin (De toute façon ce n'est pas dans mes habitudes). Dès 5 heures ça va être le branle-bas de combat !

Allez bon week-end à tout le monde !